Les 7 règles d’or d’un jeune padawan pour réussir son document

Les 7 règles d’or d’un jeune padawan pour réussir son document

Les 7 règles d’or d’un jeune padawan pour réussir son document

< >

Vous êtes un jeune padawan dans le graphisme ? Touche Graphique vous transmet les 7 règles d’or à connaître afin que votre document ne sombre pas dans le côté obscur de la Force. Une fois votre apprentissage terminé, tout loisir de les détourner pour créer vous aurez !

1 / La mesure : De mettre trop d’infos tu te retiendras !

Pas de démesure dans tout : trop d’infos tuent l’info. Si trop de moyens sont utilisés, l’œil se perdra et le lecteur sera perdu. C’est pourquoi il faut l’aider visuellement. La mise en page est donc très importante car elle va permettre de :
Susciter l’envie de lire et ainsi de garder le lecteur
Hiérarchiser les informations
Permettre la mémorisation des idées clés

2 / La structure : la grille et les marges tu utiliseras

Pour qu’une mise en page soit efficace, il faut qu’elle soit facile à lire. Il convient ainsi d’utiliser une « grille ». Certains logiciels comme InDesign permettent de les mettre en place facilement.

Pour vous l’expliquer simplement : imaginez votre page blanche.
– Mettez en place des marges tout autour pour placer le cadre.
– Divisez le reste du document en colonnes égales (ici 3) avec 10 mm de gouttière. C’est l’espace inter colonne.
Il ne vous reste alors plus qu’à jouer avec ces dernières. Par exemple : mettez une image sur la largeur d’1 colonne, puis 1 bloc de texte sur la largeur des 2 colonnes restantes. Puis mettez une image sur la largeur de 2 colonnes et 1 bloc texte sur la largeur de la dernière colonne. Et ainsi de suite. Les éléments seront harmonieux puisqu’ils seront homothétiquement respectés.
Lorsque vous maîtriserez les structures simples, vous pourrez  les éclater pour jouer avec : demi-colonne, exergue… Mais avant de courir il faut savoir marcher 😉

Envie d’en savoir plus sur InDesign ? Découvrez les tutos d’Adobe.

3 / L’alignement : Entre eux les éléments tu aligneras

Afin que l’œil puisse facilement lire le document, il faut aligner les éléments entre eux. Utilisez les alignements pour caler vos textes et images sur les lignes verticales et horizontales de votre grille. Et vérifiez toujours vos marges : vos textes et images ne doivent pas être collés sur les bords de page, mais être décalés vers l’intérieur (marge).

 4 / La typographie : trop de fantaisie à tout va tu t’interdiras

POINT SENSIBLE ! Point trop de fantaisie quand on ne maîtrise pas ! Deux typographies sont idéales : une pour le titre, une pour le texte courant. Après on joue avec la graisse de la police pour faire ressortir des éléments importants.
La police du titre peut être un peu spécifique et originale. La typographie du texte courant doit quant à elle restée basique pour ne pas fatiguer l’œil lors de la lecture. Si vous souhaitez introduire une police fantaisie, faites-le avec parcimonie : sur un mot ou une phrase. Pas sur tout un texte.
Ne multipliez pas les polices à tout va ou l’œil se perdra encore une fois et ne pourra pas hiérarchiser les informations.

5 / L’image : Proportionnellement l’image tu modifieras

Interdiction formelle de déformer l’image ! N’utilisez que 2 formats d’images, ainsi il vous sera plus facile de les aligner et de les organiser entre elles. « Que deux dimensions c’est ennuyeux » me direz-vous ? NON. Cela permettra à l’ensemble de votre document d’être bien équilibré. Bien sûr lorsque vous deviendrez un as en graphisme, tous les formats vous seront permis. 

6 / Le contraste : Des éléments importants ta priorité tu feras

Le but du contraste : faire ressortir les éléments importants de votre mise en page.

Ma petite astuce : plissez les yeux ! Si les éléments importants ressortent toujours tout est bon. Sinon, n’ayez pas peur de mettre encore plus de contraste.

Ainsi, le titre doit être plus lisible. Il faut lui apporter un élément en plus : soit une couleur, soit en capital, soit en plus grand… ATTENTION : ne surchargez pas les contrastes. Alors on évite de mettre un titre en gras + en couleur + en majuscule…

Légèreté et minimalisme sont les secrets d’une belle mise en page. Il faut que cela paraisse naturel au lecteur. Regardez Apple : qui croirait que derrière son minimalisme se cache des heures et des heures de graphisme. Le plus difficile : LA SIMPLICITE !

7 / Le blanc tournant : Aérer les éléments ton mantra deviendra

Dernière règle et pas des moindres : n’ayez pas peur du blanc ! Blanc tournant et espace vide sont deux choses très différentes. Le blanc tournant permet de laisser vivre vos éléments. Le document devient alors aéré, plus lisible et attire plus le regard. Un document qui « déborde » d’informations paraîtra agressif et brouillon. Donc on ne panique pas et on se retient d’en mettre partout.

Bonne création !

< >

Où trouver les pépites créatives?

Où trouver les pépites créatives?

Où trouver les pépites créatives

< >

Tout créatif qui se respecte doit nourrir son imagination. Voici donc une sélection de 4 sites pour vous inspirer si vous avez le stress de la page blanche (ATTENTION NOUS N’AVONS PAS DIT COPIER !).

Sachez qu’il est important quand on est créatif, outre les sites de pure créa, de s’inspirer de tout ce qui nous entoure. En effet, TOUT PEUT DEVENIR SOURCE D’INSPIRATION : la musique, les lieux à la décoration branchée, les couleurs au détour d’une ruelle, les blogs en vogue, les nouveautés en général… Soyez toujours à l’affût des détails, cela vous débloquera des idées auxquelles vous n’auriez jamais pensé !

1 / Etapes.com

Le site par référence de tout graphiste / DA / Web designer / Typographe et bien d’autres créatifs qui se respectent. Vous y trouverez les travaux d’étudiants à la création débordante, les dernières actus de la création, les interviews des plus grands artistes, les tendances du moment, les dates clefs d’events à ne pas manquer et surtout une partie jobs (car oui c’est important). N’attendez plus pour y jeter un oeil sur Etapes.com

2 / Creapills.com

Coup de coeur de la rédaction

C’est le plein d’idées créatives ! Lancé en 2014, Creapills est aujourd’hui le principal média francophone autour de la créativité et de l’inspiration. Il scrute le monde à la recherche des meilleures initiatives car il aime les idées pour leur côté insolite qui apporte au quotidien une dose de surprise… et d’émotion. De plus, Creapills aide les sociétés innovantes à communiquer leurs produits, services ou opérations de communication. N’attendez plus et prenez une pilule créative sur creapills.com Un conseil : Rejoignez leur page Facebook, elle égaillera votre quotidien !

3 / Behance.net

L’inspiration par Adobe. Ce site est un portfolio en ligne des plus grands professionnels. Ce site en anglais vous propose plusieurs catégories : photographie, graphisme, illustration, UI/UX design et motion. Choisissez votre thème et régalez-vous sur behance.net !

4 / Pinterest

Vous le connaissez sans doute mais je ne pouvais pas ne pas le nommer ! Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Pinterest est un site “de tableaux”. Il propose à ses utilisateurs de se créer des collections d’images numériques qui ont attiré leur attention et de les partager. En d’autres termes, on s’inspire des coups de cœur des autres sur pinterest !

Amusez-vous bien !

< >

Les 7 clefs d’un jeune padawan graphiste pour créer un logo

Les 7 clefs d’un jeune padawan graphiste pour créer un logo

Jeune padawan graphiste, les 7 clefs pour créer un logo, ici tu trouveras

< >

1 / Se détendre : Comme un string, point tendu tu ne seras !

Sachez-le : aucune idée ou inspiration ne viendra si vous n’êtes pas dans de bonnes conditions ! Donc on se détend, on souffle et on lâche le cerveau 🙂

2 / Se renseigner : Le brief client au poil de c** près tu demanderas

Un bon logo est un logo qui correspond au mieux à la marque qu’elle représente. Il est donc primordial avant toute création [de logo] de se renseigner sur la société que vous devez représenter. Pour créer un logo pour une société, posez-vous les bonnes questions : quelle est son activité ? Quelle cible / type de client souhaite-t-elle toucher ? Quelles valeurs souhaite-t-elle véhiculer au travers de ce logo ? … Il est donc nécessaire d’avoir un brief client le plus précis possible dès le départ. Cela vous fera gagner un temps précieux dans votre création. Plus vous en saurez, plus juste et inspiré sera votre logo !

3 / La concurrence : Tes amis tu connaîtras, mais encore plus proches tes ennemis tu garderas

Vous connaissez bien votre client, vous avez cerné ses attentes ? Très bien. Maintenant renseignez-vous sur ses concurrents directs. Souvenez-vous de cette phrase : « Garde tes amis près de toi et tes ennemis encore plus ». N’attendez plus et étudiez leur logo : leurs couleurs, leur forme, leur typographie, leur intention, votre ressenti lorsque vous le voyez…

En étudiant ces logos, vous pourrez ainsi dégager des « tendances » par rapport aux concurrents. Par exemple dans le médical, beaucoup de logos sont bleus car c’est une couleur apaisante et rassurante. Faire un logo rose fuchsia serait utopique …
Observez les grandes marques dont tout le monde connaît le logo et demandez-vous : « POURQUOI est-il efficace ? ». Vous obtiendrez ainsi des pistes de réflexion pour créer votre logo.

Attention : S’inspirer n’est pas synonyme  de copier !

4 / Sur un papier : Une tempête d’idées
tu coucheras !

Et non toujours pas d’ordinateur ! Il faut d’abord revenir à l’essentiel. On se met en mode « brainstorming ». Place aux idées les plus folles ! Un seul mot d’ordre : aucune idée n’est mauvaise.
Le but d’un brainstorming : laisser libre cours à votre esprit pour faire des associations d’idées auxquelles vous n’auriez pas forcément pensé. Déroulez vos pensées, ne réfléchissez pas et mettez par écrit tous les mots qui vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez à la société que vous devez représenter. Chaque mot vous ouvrira un tiroir associé à d’autres mots.

5 / S’inspirer : Tes yeux de merlu enfin tu ouvriras !

Tout créatif qui se respecte doit nourrir son imagination. Attention : s’inspirer ne va pas dire copier !
Outre les sites de création pure, il est important d’être en alerte de tout ce qui nous entoure car tout peut devenir source d’inspiration : la musique, les lieux à la décoration branchée, les couleurs au détour d’une ruelle, les blogs en vogue, les nouveautés en général… Soyez toujours à l’affût des détails ! Au fur et à mesure, cela deviendra un mécanisme automatique et votre esprit créatif n’en sera que plus développé.

Envie de connaître quelques sites de références pour vous inspirer ? Rendez-vous vite sur l’article « Où trouver des pépites créatives ». Vous y trouverez 4 sites bourrés de bonnes idées pour vous inspirer si vous sentez le syndrome de la page blanche monter.

6 / Créer : Illustrator tu utiliseras, Photoshop tu banniras !!!

La phase de création est enfin arrivée ! On utilise donc Illustrator pour faire un beau logo vectorisé, déclinable à l’infini. Vous l’aurez compris, un logo efficace est un logo qui décrit l’activité qu’il représente. C’est ici que votre verrez les bienfaits du brainstorming.
Mais un logo efficace est également un logo facile à retenir. Pour cela il faut qu’il plaise à notre mémoire visuelle. Voici quelques astuces pour séduire cette dernière :
– RESTEZ SIMPLE. Trop d’infos tuent l’info car l’œil se perd
– Pensez au monogramme, c’est-à-dire à associer un sigle au nom. Il sera plus facile à retenir
– Introduisez du contraste, pour donner du punch à votre logo
– Restez sobre. Les effets photoshop sont parfois vos ennemis !

Si vous n’avez toujours pas trouvé The idée… Cherchez encore et encore ! Recommencer à l’étape 1. Tout se débloquera d’un coup à un moment où vous ne vous y attendrez pas.
→ LE PROCESSUS CREATIF DEMANDE DU TEMPS, LA QUALITE AUSSI !

IMPORTANT :

Durant toutes ces étapes, n’oubliez pas d’interroger votre entourage pour connaître leur sentiment par rapport à vos idées, votre création… Les personnes extérieures au projet sont primordiales.

En effet, elles pourront vous décoincer certaines étapes par leurs conseils neutres. Utilisez ces personnes comme des cibles potentielles : si vous réussissez à les convaincre alors qu’elles ne connaissent rien à la société, c’est que vous votre logo est efficace !

7 / Décanter : Oublier ton logo il te faudra. Ainsi 2 jours après, frais ton regard sera

Une fois votre logo créé… Il est beau, vous êtes fier. Et bien oubliez le quelques jours ! Revenez dessus 1 ou 2 jours après, vous aurez un œil neuf et n’aurez qu’une seule envie… le changer ! Vous le ferez alors évoluer. Puis redécantez… repassez… Jusqu’à arriver au résultat final que vous n’aurez plus envie de modifier.

Félicitations
vous avez créé votre logo !

< >

Aller à la barre d’outils